Réparation du repose bras d’une Dodge Challenger

Après pas mal de temps passé de ce côté de l’Atlantique, à me déplacer à la force de mes petits mollets sur mon singlespeed, j’ai finalement craqué pour la voiture de mes rêves…

Dodge Challenger

Ma Dodge Challengeeeeer!

Et oui, je fais des infidélités à l’Italie, mais tant qu’à être dans un pays où l’essence n’est pas chère et comme Dodge n’est pas distribué en France, ce n’est pas à mon retour que je pourrai assouvir ce fantasme !

Après il faut rester raisonnable quand même, j’ai donc tapé dans le marché de l’occasion, pour un modèle de 2010 dont je préfère le design (dat ass <3). Et puis bon on ne va pas trop me brusquer avec des fonctionnalités venues du futur, comme la clé sans contact, certains le savent bien. Bref, ma Challenger porte bien son nom, car il y a du boulot : elle a besoin d’un peu de soins et d’amour après avoir été si négligée ! Les gens sont sans pitié.

Après cette longue introduction, voici le défi du jour.

De toutes les Dodge Challenger que j’ai pu essayé, Dodge a vraiment merdé sur le repose-bras, car le loquet maintenant celui-ci au reste de la voiture était cassé à chaque fois. Ok, on parle de Muscle Car, pas de siège de bureau ergonomique. Mais le « clong » à chaque trou dans la route (et ici on cherche souvent la route parmi les nids de poule), parce que le couvercle ne tient pas, ça a tendance à énerver. Un petit tour sur Internet, et apparement la pièce coute plus de 300$, ce qui fait que les plus bricoleurs recyclent des ressorts de pince à linge quand les autres doivent se contenter de tenir le couvercle tout au long de leur trajet. Chance, elle n’existe qu’en boite automatique, ça libère une main.

Enfin, vous me connaissez si vous suivez ce blog, rien qu’un peu d’impression 3D ne puisse réparer !

Après avoir démonté le repose bras, me voici donc à prototyper rapidement. A l’origine, il semble que le ressort était assuré par une extension en plastique sous le loquet. Il devrait donc être facile de refaire une pièce en plastique qui viendrait remplacer celle-ci. En plus on a une vis reposant dans un trou borgne juste à coté : parfait pour servir de point d’ancrage à ma nouvelle pièce ! Mieux, il devrait être possible, en réfléchissant un peu, de faire en sorte que cette pièce se glisse simplement dans son emplacement, sans que l’utilisateur n’ait à démonter plus qu’une simple vis. Quel luxe.

Après une petite heure, j’arrive donc sur 2 designs possibles. L’un sera un peu plus couteux car plus gros, mais devrait permettre de s’affranchir d’éventuels problèmes si la pièce d’origine n’est pas cassée au même endroit que moi. Le second est plus petit, donc moins cher, et devrait donner un effet ressort plus fort. Je lance l’impression des 2 pièces et attend impatiemment, bercé par le CLANG CLANG de mon repose bras remonté en attendant.

ColisShapeways-1

Une fois le paquet reçu, j’essaye. Et sans surprise, il y a un peu de déception.

Essai1

Détail

Détail

Aperçu de l'action de la plus grosse pièce, vue de l'intérieur.

Aperçu de l’action de la plus grosse pièce, vue de l’intérieur.

Mise en place de la pièce 2.

Mise en place de la pièce 2.

Les mesures sont à peu près bonnes, les pièces s’installent bien… mais l’effet ressort est un peu léger. Et la plus petite pièce n’est en fait pas en contact avec le loquet (j’ai négligé de prendre en compte le jeu dans l’axe du loquet).

Aussi, il semblerait que le crochet glisse dans son emplacement au lieu de s’engager fermement, comme s’il était usé.

J’en déduis qu’un redesign va être nécessaire. Je vais redessiner la petite pièce, l’allonger un peu. Je vais aussi faire une nouvelle itération de chaque version, en donnant un petit angle à la partie servant de ressort, afin d’accentuer la tension, pour voir.

Languette avec angle.

Languette avec angle.

Languette sans angle.

Languette sans angle.

Finalement, une pièce « coquille », venant se clipser autour du crochet, devrait permettre de résoudre le problème du crochet de fermeture, en proposant une plus grosse surface et une texture moins lisse que le crochet original.

Nouveau batch d’impression validé, et en attendant je hacke une des pièces imprimées avec des restes de plastique d’emballage et du pistocolle. Pas commercialisable mais ça marchera le temps qu’il faudra.

H4cK3d

H4cK3d

H4cK3d

H4cK3d

Réception du nouveau batch, et si certaines pièces sont bonne il y a quelques ratés. Du fait de l’orientation de l’impression, j’ai une surface parfaite pour le logo de ma boite, comme toutes les faces étaient perpendiculaires… Malheureusement, je n’avais pas imaginé que la résolution de l’impression causerait un bel effet d’escalier (#pixelart) sur la surface servant de ressort. Cette surface devant être lisse pour que le loquet glisse dessus, il faudrait retravailler chaque pièce à la main, ou changer l’orientation de l’impression, au risque d’avoir une mauvaise finition sur une autre surface de la pièce. Bref, on jette.

Ces pièces présentent un effet d'escalier dû à la résolution de l'imprimante.

Ces pièces présentent un effet d’escalier dû à la résolution de l’imprimante.

Cependant la version retravaillée de ma petite pièce est parfaite ! Elle s’installe sans problème, et le ressort du loquet est désormais ferme et sans jeu.

La version finale de ma pièce assurant le ressort du loquet.

La version finale de ma pièce assurant le ressort du loquet.

Enfin, ma pièce « coquille » s’emboite parfaitement sur le crochet, malgré de sérieux doutes au moment de l’impression quant à mes mesures !

Version finale de la "coquille" du crochet.

Version finale de la « coquille » du crochet.

Coquille en place.

Coquille en place.

Pièce ressort en place, vue de l'intérieur.

Pièce ressort en place, vue de l’intérieur.

Ressort en place, vue de l'intérieur, détail.

Ressort en place, vue de l’intérieur, détail.

Une seule vis à remettre pour finir l'installation.

Une seule vis à remettre pour finir l’installation.

La coquille se glisse simplement en place.

La coquille se glisse simplement en place.

Installation terminée !

Installation terminée !

Un repose bras réparé !

Un repose bras réparé !

Et voilà ! Je vais pouvoir rouler sereinement, et comme je ne dois pas être le seul, je propose ces pièces sous licence OSHW :) Vous pouvez donc télécharger les fichiers STL ici et les imprimer vous même. Ou vous pouvez les commander directement sur ma boutique Shapeways si vous voulez faire simple et me soutenir un peu <3

latchSpringShapeways hookShapewaysV2.0

Ces pièces ont été créées pour la Dodge Challenger SE 2010, mais je pense qu’elles sont aussi compatibles avec les modèles SXT, R/T et SRT, pour les années 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013 et 2014. En cas de doute, contactez-moi et on vérifiera ensemble !

Edit du 8 juillet 2018 : les fichiers STL de cet article ont été mis à jour pour inclure la version 2 de la coquille, qui améliore énormément le mécanisme de verrouillage.

Cette entrée a été publiée dans Bricolage, Brimbelle Lab, Dodge Challenger, Impression 3D, Non classé, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>